Menu



En exclusivité

Les histoires de Grossu Minutu


Sponsors

Infos

info club-corsica


Mailinglist



Google
 

Corsica, le restaurant de la Maison de la Corse Paris-Île de France a été le samedi 13 novembre le théatre d'une cérémonie un peu particulière: l'intronisation du président d'une association Corso-Belge (Grossu Minutu) en qualité d'Ambassadeur de la Confrérie Internationale des Chevaliers de la Table de Corse (1).

Il faut préciser que cet évènement unique dans l'histoire des Confréries Gourmandes s'est déroulé sous les auspices de l'humour et de la fête. Comment pouvait-il en être autrement? Pietro Giovanni, dit Grossu Minutu disait à ce propos:"Je fais encore mieux qu'Esope,lui,ne savait que faire parler les bêtes, moi, je les fais rire" (2)

Déjà le 31 Octobre, des amoureux de la tradition et de la culture corse, s'étaient réunis à Havinnes (province de Hainaut-Belgique) pour créer "l'association Grossu Minutu". Une association atypique au nom très atypique. L'association Grossu Minutu a prévu de nombreuses activités et son agenda est d'ores et déjà chargé pour la saison 2004-2005 (expositions,spectacles,conférences,vacances,soirées gourmandes,...).

Ce projet mûrissait depuis de nombreuses années explique son président Georges De Pauw:"Je suis un membre actif de la Confrérie Internationale des Chevaliers de la Table de Corse depuis déjà deux ans, et par ailleurs j'ai assisté à de nombreux concerts, spectacles dans ma région, à Paris et en Corse où je me rend régulièrement. J'ai de nombreux liens dans l'île et de multiples activités en relation avec mes amis sur place (mycologie, gastronomie, randonnées, musique, apprentissage de la langue corse,...). La partie culturelle me passionne autant que la partie vitrine de la Corse: dégustations,vente de produits régionaux (charcuteries, boissons, musiques, livres...) nous pourrons très bientôt offrir aux gens de notre région la possibilité de savourerces merveilleux produits et de découvrir l'expression unique de cette terre.

L'idée du nom de Grossu Minutu et d'une association est née sur le forum internet de la Maison de la Corse Paris-Île de France. Un forum très actif qui propose humeur, humour et information www.corsica-restaurant.com et qui est très fréquenté par l'ensemble des membres de la Confrérie. L'idée d'une structure corso-belge a beaucoup fait sourire au début mais c'est vite imposée devant notre passion commune pour la Corse et la valeur de ses hommes.

Paré de son titre d'Ambassadeur de la Confrérie Internationale des Chevaliers de la Table de Corse, Georges De Pauw et les autres membres de l'association grossu Minutu invitent d'ores et déjà les gens du plat pays intéressés par leurs activités ou qui souhaitent organiser des vacances en Corse (gîtes, fermes auberges, randonnées, sorties, conseils) pratiques...,) à les rejoindre à l'adresse suivante: Association Grossu Minutu-Grand Chemin 106 Havinnes 7531- Province de Hainaut- belgique (0032.69.545018) gdepauw@skynet.be Une ambassade Corse à Havinnes: que la montagne est belle dans le plat pays

(1) la Confrérie Internationale des Chevaliers de la Table de Corse (CICTC) est la première confrérie de "gastronomie corse". Sa vocation est de tendre une passerelle entre la Corse et le reste du Monde. On retrouve des sympathisants dans toute la France, en Belgique,au Canada, aux Etats-Unis et bien sûr en Corse. En 2004, l'association compte une soixantaine de membres actifs. La Confrérie est structurée selon les règles de la Chevalerie: CICTC-Maison de la Corse Paris Île de France-13 rue Voltaire-93200 Levallois-33 01 47 57 24 84- contact@maisondelacorse.com- www.corsica-restaurant.com

(2) Grossu Minutu de son vrai nom Pietro Giovanni, né en Corse en 1715, très pauvre,orphelin, ne trouvant aucunne consolation dans le présent, ni la moindre lueur d'espoir en l'avenir se forgea une térande philosophie:c'est par des sarcasmes qu'il répondait aux rigueurs de sin indigence. Ainsi, ne pouvant éviter le malheur,il en riait!...Et dans cette lutte implacable contre le sort, s'il n'était pas vainqueur,du moins,ne se déclarait t-il jamais vaincu."